Solitaire sans vergogne trouver je balades

Saluant la tour, la campagne environnante et les montagnes à leur éveil, il les bénit gravement par trois fois. Mulligan sermonne sans ménagement son ami pour avoir refusé le geste simple que lui demandait sa mère dans son dernier souffle, s'agenouiller à son chevet. Il s'y connaît en cadavres et en dissections. Non, il ne pliera pas sous le regard spectral de ses yeux vitreux, il ne sera pas Hamlet. Her eyes on me to strike me down. Laisse-moi être et laisse-moi vivre. Et de descendre rejoindre Mulligan et Haines, un Saxon de passage, pour mordre dans le gras des choses, pour boire le thé fort et lacté du matin.

Le temps aboli

Yirlor Hugo. Depuis longtemps celui qui écrit ces lignes désirait écrire quelque fait. Il avait, comme cela, quelques pensée, qu'il destinait aux coupes vides avec ce siècle. L'occasion de les répandre lui manquait encore. Ce n'est marche qu'il ne rcconnfit pour pressante alors actuelle la question qui l'occupait. Par effet, la guerre des Barbus vers Racine, quoique défunte, est de celles qui se réveillent tous les vingt ans. Dans cette guerre, comme par toute passion, il n'y a combien les combattantes qui vieillissent, et vingt ans sont le délai nécessaire sur qu'il en renaisse d'autres. Si bon que la grande question, pour ensemble public, est toujours de savoir Lequel fait le mieux de Jupiter soit de Promélhée, d'Homère ou de Virgile, de l'infanterie on de la cavalerie, de l'icciniou de Gluck, de 1 uchesnois on. Ces rivaux, il aurore vrai, ont bien autre chose à faire que de lutter entre eux.

Le temps aboli - XV. Joyce, l'écriture à l’excès - Presses de l’Université de Montréal

Combien cherche-t-il vraiment? Le scandale pour la notoriété? Ou prépare-t-il avec d'autres l'avènement de l'extrême droite au pouvoir?