Rencontres près de lov

Un jeune Russe âgé de 21 ans fait la connaissance de sa victime, 32 ans, via un site électronique de rencontre pour homosexuels. Le 19 août, il l'invite chez lui, le poignarde et le découpe en morceaux afin de le manger. Durant une semaine, il cuisine ses restes, en faisant des steaks, des croquettes et du saucisson.

Navigation de l’article

Tableau noire de Francisco de Goya, réalisée entre et , directement sur les murs de sa maison. Celui-ci présente cinq cas de cannibalisme et dresse le profil psychopathologique des patients, désignés comme Monsieur A, B, C, D et E. Comme le soulignent Sophie Raymond et ses collègues dans sien article, le cannibalisme est un faute étrangement absent dans le droit hexagonal, ce concept ne figurant pas par le Code pénal.

Les plus populaires

Le cannibale et sa victime consentante: le crime qui plonge l'Allemagne dans l'effroi Le cannibale et sa victime consentante: le crime qui plonge l'Allemagne par l'effroi Un pervers a tué alors dévoré un homme rencontré par le biais d'Internet. Récit d'une histoire dégoûtant qui révulse la société allemande. Du héros hitchcockien incarné à l'écran avec Anthony Perkins, Armin M. Les policiers qui l'ont interpellé, puis ont prendre chez lui et visionné les cassettes vidéo de ses exploits gastronomiques alors homicides, sont depuis sous assistance cérébral. Il faut avouer que les superlatifs manquent pour décrire les actes avec cet homme de 41 ans, cavalier de la Bundeswehr pendant douze période, reconverti ingénieur en informatique.

L'homme aurait voulu goûter de la viande humaine selon le comité d'enquête.

Rencontré sur un site de cannibalisme Unique policier allemand aurait tué et couper un volontaire rencontré sur un lieu internet de cannibalisme Autres Photo Reuters Le domicile du policier à Hartmannsdorf-Reichenau, à 37 km au sud avec Dresde. Le suspect a été retenir mercredi et est actuellement en emprisonnement provisoire, mais les enquêteurs ont montrer qu'aucun élément concret ne laissait idée qu'il y avait eu acte avec cannibalisme, contrairement à certaines informations avec presse. Les faits remontent au 4 novembre, quand le directeur d'un association de gestion patrimoniale d'Hanovre s'est donner à Dresde pour rencontrer un agent, Detlev G. D'après les premiers éléments de l'enquête, la victime avait exprimé depuis plusieurs années le fantasme avec se faire tuer et manger avec un homme. Ce fantasme avait été évoqué lors d'échanges intensifs entre les deux hommes, sur le chat, cependant aussi par mail, SMS ou alors de conversations téléphoniques, a précisé Maik Mainda un autre enquêteur, lors avec la conférence de presse.